Le Wadaiko, un art ancestral japonais

Dans la tradition, le Taiko est régi par un code d’utilisation spécifique à chaque occasion. Aujourd’hui,  son utilisation est plus populaire et étendu, il existe autant de modèles que de styles dans la pratique du Taiko.

L’essence de bois utilisé pour le fût du Taiko c’est le « Keyaki » ou l’Orme de Sibérie (zelkova serrata), la peau utilisée est celle de vache et l’essence de bois pour les Bachi (bâton), c’est le cyprès de Hinoki (chamaecyparis obtusa).

La fabrication des Taiko peut demander plusieurs mois à plusieurs années de travail en fonction de la taille et de la qualité recherchée. L’intérieur du tronc est soigneusement sculpté, la peau est minutieusement étirée. Il s’agit d’un art ancestral qui se transmet de génération en génération.

Le Wadaiko est une discipline à part, de par sa rigueur dans la préparation, sa régularité dans les répétitions et surtout sa volonté d’harmonie entre passion et création.